Archive pour juin 2012

Confiture de Bacon à la fontaine du Diable

Mercredi 27 juin 2012

Passe-Partout disait que l’Été, c’est fait pour jouer.

Moi j’ai pour mon dire que l’été, c’est pour prendre ca cool… Que ce soit en prenant son temps, en prenant du soleil, ou même en faisant voter les lecteurs. Ca fait déjà un petit bout que je vous ai demandé de voter, eh bien, voici la dite recette gagnante, celle de la confiture de Bacon.

L’été, c’est fait pour prendre son temps…

Si on prend pas son temps pour…

mettre de la crème solaire = coup de soleil

mettre son bikini = on se retrouve dans un scène 13 ans et +

choisir comme il faut son tatouage = regret advitam aeternam!

faire un sondage = pas assez de répondant (mais moi, je l ai pris mon temps!!!)

Mais aussi, l’été c’est fait pour faire de la confiture de bacon à La Fontaine du Diable, une bière de la microbrasserie Les Frères Houblons de Trois-Rivières.

Alors prenez votre temps pour bien lire la recette et la faire comme il faut!!!

IMG_0423

Des oignons, et de la bière…. Il ne manque que le bacon!

Confiture au bacon et à la Fontaine du Diable

Ingrédients
500g bacon fumé
4 gousses d’ail émincées
1 oignon haché finement
1/2 cuillerée à thé de paprika fumé
2 tasses de bière La Fontaine du Diable, divisée
1/4 tasse sirop d’érable
1/4 tasse vinaigre de cidre
Poivre noir au gout
Tabasco au goutIMG_0425IMG_0431IMG_0433
1,2,3…. c’est pas simple la vie???
Étapes:

1- Dans une casserole à fond épais, faites cuire le bacon. Ne pas le cuire jusqu’à ce qu’il soit croustillant. Lorsque tout le bacon est cuit, retirer le de la casserole mais conserver 1 cuillerée à soupe de gras de bacon.

2-Couper le Bacon en petits morceaux

3- Dans le gras de bacon, faites revenir l’ail et l’oignon. Une fois translucide, ajouter le bacon en morceau, et le paprika fumée.

4- Ajouter 1 tasse de bière et le sirop d’érable,  le vinaigre de cidre ,le poivre et le tab

asco.

5- Baisser le feu et laisser frémir pour environ 2 heures non couvert.

6- Après 30 minutes de cuisson, ajouter une demie tasse de bière. Ne pas augmenter le feu.

7-Apres 1 heure de cuisson ( 30 minutes apres la 1ere demie tasse de bière) ajouter le restant de la bière.

8- Après 2 heure de cuisson, transfèrer la confiture de bacon dans le bol d’un robot mélangeur

9-  »Pulser » Jusqu’à consistance voulue.

10- Déguster avec bonheur, joie et allègresse!!!

Comme je parle de simplicité… Exit le hip instagram!!! Bonne dégustation!!!

Festivals de bières : Le petit guide du parfait festivalier

Samedi 16 juin 2012

Il y a de plus en plus de festivals reliés à la bière au Québec et ils sont de plus en plus populaires. Mon passage au Mondial de la bière qui se tenait à Montréal la semaine dernière m’a donné envie d’établir une liste de conseils, astuces, trucs et autres synonymes pour permettre aux nombreux visiteurs d’optimiser leur visite dans un festival de bière(s).

Si j’ai la prétention d’établir des simili-règles à respecter, c’est que j’ai déjà personnellement manqué à chacune d’entre-elles. Puisqu’il faut apprendre de ses erreurs, je vous invite à lire ce qui suit avec humour ainsi qu’une gorgée de bière entre chaque énoncé au besoin.

1- Vous ne devriez pas vous rendre à un festival dans le but de devenir ivre, vous mettre chaud ou – comme dirait ma mère – vous paqueter la fraise. Les évènements qui mettent la bière en valeur existent dans une optique de dégustation. Imposez-vous des limites raisonnables, quitte à vous rendre au festival plusieurs journées différentes pour pouvoir goûter à presque tout ce que vous voulez.

2- Généralement, il est possible de connaître la liste des exposants d’un festival avant de vous y rendre, soit sur Internet, soit dans un journal ou un dépliant. Parfois, vous pouvez même prendre connaissance de la liste complète des produits. Servez-vous de ces publications pour dresser la liste de ce que vous voulez déguster. Vous pouvez même séparer votre itinéraire en deux parties : «les incontournables» et «les bières à goûter s’il reste du temps». En plus de vous permettre de budgéter votre sortie, un tel plan facilitera la gestion de votre état d’ivresse.

3- Les files pour acheter des coupons, des droits d’entrée ou des verres de dégustation sont parfois très longues. Lorsque c’est possible, il est préférable d’acheter le tout à l’avance question de gagner du temps et des points de patience.

4- Tous les festivals ont des périodes plus achalandées que d’autres. Prenons exemple sur le Mondial de la Bière qui se tient du mercredi midi au dimanche soir; il est évident qu’il y aura beaucoup plus de gens le samedi soir que le mercredi après-midi. À ce titre, ce n’est pas tout le monde qui a le luxe de pouvoir prendre congé un après-midi de semaine, mais si vous pouvez le faire : FAITES-LE! En plus d’avoir plus d’espace et moins d’attente vous pourrez prendre le temps de discuter avec les exposants, ce qui est parfois impossible lors des heures de pointe.

5- Ce n’est pas une règle d’or, mais si vous pouvez commencer par les bières plus pâles et légères pour terminer avec les plus fortes, foncées et goûteuses, votre expérience de dégustation s’en retrouvera certainement enrichie. Il peut aussi être opportun de boire de l’eau et/ou manger une ou deux bouchées entre chaque bière pour ralentir votre rythme et changer le goût dans votre bouche. Pensez aussi à rincer votre verre lors de cette période d’errance festive.

6- Prenez des notes! Ce n’est pas tout le monde qui aime déguster et écrire, mais ce léger fardeau vous permettra de garder des traces de ce que vous aurez peut-être oublié le lendemain. Votre calepin pourrait aussi vous offrir la chance de retrouver vos bières préférées en bouteilles en vous rendant dans votre commerce spécialisé préféré. Sinon, vos notes seront toujours un bon souvenir du festival que vous aurez fièrement visité.

7- Évitez les produits que vous connaissez déjà. Plusieurs exposants s’efforcent pour offrir de nouveaux produits ou même des exclusivités lors des festivals; vous ne voudriez pas manquer ça! Profitez de l’évènement pour faire des découvertes et élargir vos horizons.

8- Le point le plus important de tous : amusez-vous! Après tout, vous êtes dans un festival de bières, pas dans un monastère (même si les moines sont connus pour leur bon goût pour la bière). Buvez avec modération et ayez du plaisir avec exagération!

Quelques festivals à ne pas manquer :

La fête Bières et saveurs
Du 31 août au 3 septembre 2012 à Chambly
http://www.bieresetsaveurs.com/

Oktoberfest des Québécois
Du 7 au 9 septembre 2012 au Parc de l’Île-Lebel à Repentigny
http://oktoberfestdesquebecois.com/

20e Mondial de la Bière
Du 29 mai au 2 juin 2013 au Palais des Congrès à Montréal
http://festivalmondialbiere.qc.ca/

Liens connexe :

La conservation de la bière

Mardi 5 juin 2012

Quand je dis à des gens que je brasse ma propre bière, beaucoup me demandent la même question : « Combien de temps tu peux garder ça? » ou bien « Est-ce que tu dois la boire vite? ». À eux, je leur réponds qu’on peut garder notre bière maison de plusieurs mois à plusieurs années. Par contre, cette réponse est très vague et peu poussée. Si un brasseur amateur bestBeforeme posait la même question, c’est ici que les choses se compliqueraient, car il n’y a pas vraiment de réponse officielle. La bière que l’ont fait se conservera de façon très variable en fonction de multiples facteurs. Je tenterai de lister la plupart des facteurs influençant la conservation de la bière dans cet article.

Propreté
La propreté lors du processus sera toujours l’élément le plus important en faisant de la bière. Cela permet aux levures de bien travailler et ça supprime les risques d’infection. Le procédé d’aseptisation devra être impeccable pour permettre à une bière de se conserver sans développer de défaut à long terme à cause d’infections bactériologique. C’est important de tout aseptiser entre les étapes de l’ébullition et la consommation.

Température
Un des principaux éléments à contrôler est la température de conservation. Plusieurs spécialistes dans le domaine disent qu’une bière se détériorera deux fois plus rapidement à chaque palier de 10°C. Donc, une bière entreposée à 24°C aurait une durée de vie 2 fois moins longue qu’une bière à 14°C et 4 fois moins longue qu’à 4°C. L’idéal serait donc de garder la bière au réfrigérateur au plus près possible du point de congélation sans toutefois la geler, car le fait de la geler dénaturerait la bière. Le facteur de température aurait un impact sur plusieurs effets de détérioration comme l’oxydation, les infections, la détérioration des saveurs du houblon et plus encore.

Type de contenant
La façon de garder notre bière influence aussi sa durée possible de conversation. Certains choisissent de garder leur bière dans des barils (kegs) et d’autres dans des bouteilles. Généralement, les bières en baril peuvent se conserver plus longtemps parce qu’on peut éviter d’avantage d’exposer la bière à de l’oxygène lors du transfert en baril en mettant d’abord du dioxyde de carbone dans celui-ci. Ce gaz pousse l’air à l’extérieur et cela réduit l’oxydation de la bière. Cette méthode n’est pas une pratique courante lorsqu’on utilise des bouteilles à la maison, mais le même principe est utilisé commercialement à l’embouteillage. Il est aussi possible de remplir une bouteille à partir d’un baril en utilisant un fusil à bière (beer gun). Cet outil injecte du CO2 avant la bière et remplit ensuite la bouteille.

Exposition à la lumière
Il vous est sûrement déjà arrivé d’ouvrir une bouteille de bière et d’y retrouver une odeur et un goût de moufette très désagréable. C’est un phénomène qui se produit lorsque des rayons UV entrent en contact avec des particules de houblon. Ces rayons viennent généralement du soleil et des ampoules fluorescentes (communément appelées « néon »). Il est donc important de garder sa bière (fermenteur et bouteilles) à l’abri de la lumière lorsqu’elle est dans un contenant qui peut la laisser passer. Les bouteilles brunes règlent généralement ce problème, mais il ne faut pas prendre de chance. Puis, n’oubliez pas que les surfaces (bouteille ou bière) de couleur foncée gardent la chaleur de la lumière. Lorsqu’il s’agit des bouteilles vertes ou transparentes, elles ne sont pas recommandées du tout.

Le style de bière
Le style, ou plutôt les caractéristiques de la bière ont un grand impact sur la durée de conservation d’une bière. On ne peut quantifier ça de façon précise. Par contre, il a été répertorié que les bières plus foncées seraient généralement plus durables que les bières plus pâles. On dit que ça serait à la fois à cause des malts plus foncés qui auraient plus d’antioxydant et aussi parce que leur goût plus prononcé cacherait les imperfections. Puis, un taux d’alcool plus élevé aiderait aussi à la conservation de la bière. De plus, l’âge peut même améliorer et varier de beaucoup le goût des bières plus fortes. Le dernier élément important provenant des caractéristiques de la bière est le houblon. Oui, il aide la bière à se conserver. Par contre, lorsqu’on utilise beaucoup de houblon en finale de la recette ou dans le fermenteur (moment responsable des aromes et de la saveur, non de l’amertume), ses saveurs et aromes, étant très fragiles et volatiles, ne pourront être conservés longtemps. Il sera donc important de boire ces bières assez rapidement pour en profiter pleinement. Ça s’applique donc beaucoup aux bières de l’Ouest américain, reconnues pour leur côté houblonné.

Filtration
Filtrer la bière peut favoriser sa conservation. Cela enlève certains éléments plus « instables » comme des particules de houblon, des protéines et de la levure. Celles-ci auraient été plus touchées par l’oxydation et le vieillissement. Par contre, on ne peut fermenter en bouteille une bière filtrée sans rajouter de la levure fraiche qui, en consommant les sucres ajoutés et l’oxygène dans la bouteille,  créera du CO2.

Oxydation
L’oxydation rentra votre bière plus dure, moins délicate, métallique ou bien sans goût. C’est important d’y faire attention. Lorsqu’on manipule la bière, il faut s’assurer de ne pas faire éclabousser le liquide lorsqu’on le transvide (sauf à l’étape du transfert dans le fermenteur). L’oxydation peut aussi arriver lorsqu’on agite le moût chaud avant l’ébullition et pendant l’empâtage.

C’est toujours bien de garder quelques bouteilles de votre bière à long terme pour voir si votre procédé est impeccable. Tout ça fait beaucoup de choses à surveiller, mais l’important c’est d’avoir du plaisir en brassant. Bien sûr!

N’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez.

Bon brassage!

Vous pouvez cliquer ici pour retrouver mes autres articles au sujet de la fabrication de la bière.

Plan de match pour le Mondial à Montréal : suggestions de bières

Mardi 5 juin 2012

Le Mondial commence demain : j’ai la fébrilité dans le tapis! Question d’être prêt à déguster et afin d’optimiser mon parcours de la semaine, j’ai compilé la liste des bières que je désire absolument goûter. Commençons par trois suggestions pour chacun des trois petits pubs (Européen, Oktoberfest et Latin) :

Bistro Petit Pub Européen…

V Cense – Brasserie Jandrain-Jandrenouille
J’ai entendu beaucoup de bien de cette bière de type Saison de la part d’une autre blogueur (Stéphane du Joual Verre, pour ne pas le nommer) et je veux absolument y goûter.

Bad Attitude Dude – Birrificio Ticinese
O.K., je l’avoue, je veux goûter à cette bière juste à cause de son nom. Cette brasserie Suisse fait aussi la Bad Attitude Kurt et je veux aussi y goûter parce que je suis un fan fini de Nirvana. Il m’arrive d’être superficiel.

Triple Brune IPA – Brasserie de Fleurac
Le «titre» de cette bière affiche un tas de contradictions et ça me plaît. Une triple est une bière traditionnellement blonde et une IPA est généralement assez pâle. J’ai bu quelques IPA noires, mais jamais de brunes. Le défi m’enchante.

Petit Pub Oktoberfest…

Four Ale – Allagash Brewing Co.
Je n’ai pas eu la chance (ou la présence d’esprit) de goûter aux bières de la brasserie américaine Allagash l’an dernier. Cette année, je veux me reprendre avec leur bière quadruple Abt pour faire les choses en grand.

Chatoe OREgasmic Ale – Rogue Ales
J’adore les bières de Rogue et je n’ai pas l’occasion de les déguster souvent. Cette année, je compte essayer cette bière de style pale ale américaine qu’ils présentent pour la première fois au Mondial.

Huma-Lupa-Lucious – Short’s Brewing Co.
Puisque les bières de l’état du Michigan sont à l’honneur cette année au Mondial, je vais certainement en essayer au moins une (si ce n’est pas plus). Mais je vais commencer par cette IPA pour me mettre en mode houblon.

Au Petit Pub Latin (nouveau)…

Ce nouveau petit pub a été mis en place pour offrir des bières de l’Italie ainsi que des bières de l’Argentine et du Brésil qui sont à l’honneur cette année.

Antares Barley Wine – Cerveceria Antares (Argentine)
J’ai toujours eu le préjugé que les bières du Sud étaient généralement des bières blondes désaltérante sans intérêt gustatif. Je vais tenter de casser le stéréotype en m’attaquant à un vin d’orge argentin qui s’élève à 10% d’alcool au volume.

Bodebrown Black Rye IPA – Cervejaria Bodebrown (Brésil)
Trois mots : Black, Rye et IPA. Je ne sais pas pour vous, mais moi c’est assez pour me convaincre.

Machete – Birrificio Del Ducato (Italie)
Une double IPA avec un nom qui donne un bon coup… j’ai l’impression que ça décape.

***

Pour connaître la liste des bières que je vais déguster aux kiosques des exposants québécois, je vous invite à cliquer ici pour lire un article complémentaire publié en simultané sur Voir.ca. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter toute la semaine pour avoir mes réactions spontanées en direct.

Mondial de la Bière, points de vente et suggestions

Vendredi 1 juin 2012

Mondial de la Bière édition 2012 – Le Brésil, l’Argentine et l’état du Michigan à l’honneur

La 19e édition du Mondial de la Bière débute la semaine prochaine (du 6 au 10 juin à la Place Bonaventure) et je me sens déjà en mode «festival». J’ai même commencé à surligner les bières que je dois absolument déguster sur le programme de l’évènement; ça promet! Pour connaître les principales nouveautés du Mondial cette année, je vous invite à cliquer ici pour consulter un article que j’ai écrit sur le sujet. Sinon, surveillez le blogue de Bières du Québec pendant le Mondial puisque je publierai certainement quelques billets pour vous faire part de mes coups de cœur et découvertes.

Des suggestions des meilleurs commerçants à Montréal

Le mois dernier, je travaillais sur un article pour vous présenter les meilleures bières selon les conseillers des meilleurs commerces à Montréal (dépanneurs et épiceries spécialisées en bières de microbrasseries). Or, pendant mon processus de recherche, Sarah Blanchette du Nightlife a publié exactement le genre d’article que j’étais en train d’écrire. Je lui lève donc mon chapeau et je vous invite à lire son excellent texte. Pour ma part, puisque je n’ai pas envie de publier quelque chose qui a déjà été fait, j’ai abandonné l’écriture de cet article. Par contre, puisqu’ils ont eu l’aimabilité de me répondre, je vous fais part des quelques réponses que j’avais commencé à compiler :

Joyce du Dépanneur Peluso (2500 Rachel) nous suggère la Hopkins Porter Fumé de Boquébière et la Saison Impériale de Brasseurs du Monde (une bonne bière à partager).

Élie, le nouveau conseiller chez Bières etc. (4204 Ste-Catherine Est) recommande La Corte Real du Naufrageur, une bière qu’il décrit comme étant à la fois caramélisée, fruitée, épicée et florale. Il suggère aussi La Terre ferme d’À l’abri de la tempête pour ses arômes végétaux et épicés qui se combinent aux malts légèrement rôtis.

Yannick de La Consigne (168 Fleury Ouest) a un petit faible pour la Maibock des Trois-Mousquetaires, la Black IPA de Dunham et la Dominus Vobiscum triple de la Microbrasserie Charlevoix.

Carl et Patrice de Veux-tu une bière? (372 Liège Est) ont des suggestions qui divergent. Carl : La station 55 de Hopfenstark! C’est la bière idéale à déguster lors d’un bon repas (par exemple du steak de chevreuil) aux chandelles, en écoutant du Mozart, accompagné d’une jolie demoiselle! Patrice : Moi j’y vais avec la Dernière Mission du Brouhaha. Quand je suis lendemain de brosse de bière forte et lourde, j’ai souvent très soif de bière blonde. La Dernière Mission se boit comme de l’eau et m’assure que le lendemain je vais prendre une journée de congé de boisson!

À votre santé!